Mes états

L’accomplissement : Un an plus tard

Déjà un an! Un an, 40 textes, 105 pages, 36 784 mots… plus de 16 500 lecteurs!

Je suis émerveillée de voir ces chiffres s’aligner. Il y a un an, je m’étais lancé le défi d’écrire et de partager mes prises de conscience. Pour créer une connexion entre nous…

Aujourd’hui, je peux dire : Mission accomplie!

Alors que défilent sous mes yeux les milliers de mots, je sens monter en moi un immense sentiment de fierté, une joie très vive qui irradie et m’illumine tout entière. Quel accomplissement!

J’ai réussi, malgré la peur et l’angoisse.

Car de l’angoisse, il y en a eu. Ça oui! J’avais espoir, en me lançant dans ce projet créatif taillé sur mesure, que mon anxiété s’amenuiserait, que le fait de la partager diminuerait son emprise sur moi. Ce n’est pas exactement ce qui s’est produit. J’ai souvent été paralysée par la crainte de ne pas être assez intéressante, de ne pas être assez lue, de ne pas être assez aimée, et ce, malgré tous les commentaires positifs que j’ai reçus. Je me suis constamment battue contre mon désir de performer et de me comparer aux autres. J’ai dû prendre du recul et me demander si je souhaitais poursuivre ce travail d’introspection.

À chaque fois que l’envie d’abandonner me tenaillait, des gens se sont trouvés sur ma route pour me guider et m’inspirer. Je pense à Mélissa, bien sûr, dont la mort m’a profondément marquée. Son départ précipité m’a permis de comprendre que je devais mettre de côté ma quête de la perfection et vivre sans craindre le jugement des autres.

Je pense également à Nancy qui avait le don de s’ancrer dans le moment présent et qui a su accueillir la mort avec une sérénité que je n’oublierai jamais. Je pense finalement à Janie, qui m’a complètement bouleversée par sa manière d’être forte et entière dans sa fragilité. De tout mon cœur, je lui souhaite ce rein qu’elle attend depuis deux ans maintenant.

Alors, dois-je continuer? Tout n’a-t-il pas déjà été dit ?

Tout n’a pas été dit, non, pour la simple et bonne raison que chaque rencontre me permet d’avancer sur la route qui se trace devant moi. Je continuerai d’écrire, car l’écriture me permet de me réinventer et d’aller vers les autres avec une authenticité et une bienveillance que je n’aurais pas crues possible.

Je ne sais pas exactement quelle forme prendra mon blogue au cours de la prochaine année. Mon seul engagement est de continuer à partager mes histoires avec passion.

En terminant, je souhaite vous remercier de tout cœur pour votre accueil, vos réflexions, vos encouragements et vos confidences. Tout au long de cette première année, vous m’avez accompagnée et guidée de manière exceptionnelle.

Pour l’année qui vient, je nous souhaite d’Être dans tous nos états.

Ensemble.

4 pensées sur “L’accomplissement : Un an plus tard”

  1. Louise dit :

    Bravo Judith, oui je t’encourage fortement à poursuivre ta belle lancée, tu a un super potentiel, n’en doute plus jamais et vas-y dans la simplicité. Pas besoin d’être parfaite pour être aimé……

    1. Judith Proulx dit :

      Pas besoin d’être parfaite pour être aimée!
      C’est long avant d’intégrer ça dans ma caboche, mais ça commence à rentrer!
      Merci Louise!

  2. Céline dit :

    Judith, j’adore lire ton blog! Les mots s’enchaînent avec une telle fluidité! Cela donne toujours comme résultat des textes riches et agréables à lire. Les thèmes abordés pour exprimer tes ressentis viennent toujours me « chercher »… Merci de les partager avec nous. J’espère que tu poursuivras longtemps ce beau défi, tu as un talent exceptionnel!

    1. Judith Proulx dit :

      Merci Céline! Ton message me touche beaucoup et m’encourage à poursuivre ce beau projet d’écriture. Mes occupations professionnelles m’ont tenue très occupée au cours des dernières semaines. Mais, je reviendrai à l’écriture du blogue de façon plus régulière sous peu.
      Merci de me lire!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *