Mes chroniques

Si on choisissait… l’aventure!

Partout, en tout temps, choisir l’imprévu, la découverte. Se laisser guider par nos envies. S’émerveiller de tout… en murmurant doucement à cette part de nous qui a peur : Fais-moi confiance!

Hier, par exemple, au lieu d’emprunter mon trajet de course habituel, j’ai laissé mes pas me guider vers le Moulin seigneurial de Pointe-du-Lac. J’ai monté à grandes foulées le sentier de gravier menant à la cour arrière. Arrivée à l’étang, j’ai choisi, au hasard, de prendre à gauche et je me suis retrouvée dans un vaste boisé où je n’entendais que le chant des oiseaux, le craquement des branches, le bruissement des feuilles. La Sainte Paix!

Imaginez! Je vis à Pointe-du-lac depuis 8 ans et je n’avais jamais osé m’aventurer dans ce sous-bois par crainte de je-ne-sais-trop-quoi!  🙄 

Alors au diable la peur, me suis-je dit! J’ai parcouru les sentiers au gré du vent. Puis soudain, j’ai entendu, en moi, cette petite voix qui suppliait : RA-LEN-TIS!!! À quoi bon courir! Profite de la nature! Vois toute cette beauté! Regarde la lumière qui danse entre les feuilles!

Je me suis alors mise à marcher, tout doucement. C’est à ce moment précis que j’ai découvert le cimetière des frères de l’instruction chrétienne : des dizaines de petites pierres tombales blanches parfaitement alignées. Longtemps, j’ai parcouru les allées en lisant les noms, les dates de naissances et de décès, imaginant quels genres de vie étaient enfouies sous mes pieds.

Le cimetière des frères de l’instruction chrétienne de Pointe-du-Lac, en Mauricie.

À peine 200 mètres plus loin est apparu cet autel dédié à Marie. En une fraction de seconde, j’avais de nouveau 6 ans. Je venais de traverser, avec mon père, mon frère Alex et ma petite voisine, le ponceau menant à notre île secrète, où se trouvait justement une statue de la vierge Marie.

Un autel dédié à Marie au coeur du boisé.

J’étais fière, j’étais libre et je ressentais une JOIE immense.
J’ai savouré cette escapade comme s’il s’agissait d’un grand voyage, car je veux mordre dans la vie avec mon coeur d’enfant, à chaque instant.

Au cours des derniers mois, j’ai eu la nette impression de quitter le monde de la peur et de l’angoisse. J’ai choisi de reconnaître mes talents et je me suis ENFIN donné le plein pouvoir sur ma vie. J ‘ai OSÉ être MOI, sans masque ni faux-semblant.

Je me sens maintenant prête à me tourner vers la lumière en toute confiance, à entrer en amitié avec moi et à vivre MON aventure. La vitalité qui m’habite est tout simplement IN-DES-CRIP-TIBLE et c’est un tel bonheur pour moi de vous la partager!

Sentez-vous la joie qui vibre au-dedans? Lumière, souffle, sourire : trois mots qui ont une importance capitale pour moi.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *